Translate

vendredi 2 janvier 2015

La science au service des catastrophes, je préfèrerais pour les éviter.

Tepco va commencer à “scanner” l’intérieur du réacteur 1 début février en utilisant la recherche des muons


Un exemple de résultat de la méthode à balayage.

 Installation des détecteurs de la méthode à balayage.



 Une image du principe de détection de la méthode à balayage.


Le 25 décembre 2014, Tepco avait annoncé qu’ils allaient balayer l’intérieur des réacteurs 1 à 3 en utilisant la recherche des  muons.
Tepco affirme qu’il serait possible que le combustible fondu s’écoule dans les parties étroites de la RPV (Reactor Pressure Vessel = Enceinte Pressurisée du Réacteur) et de la PCV (Primary Containment Vessel = Enceinte de Confinement Primaire).
Tepco développe actuellement deux techniques différentes pour “voir à travers” les réacteurs dévastés en détectant les muons.
L’une est nommée “méthode à balayage”. L’installation des détecteurs est prévue pour fin janvier et être opérationnels vers début février.
Cette méthode sera appliquée au réacteur 1 dans lequel même Tepco considère qu’il n’y a plus de combustible dans la RPV.
L’autre est nommée “méthode à dispersion”. Elle est prévue pour être utilisée à partir d’octobre. Elle sera utilisée sur le réacteur  2.

Les liens : le plan de charge des opérations
                  Présentation de la méthode

Aucun commentaire:

Publier un commentaire