Translate

samedi 11 mars 2017

Retour forcé de la population

L'obstination de la reconquête

c'est le titre d'un article de l'ACRO et je suis d'accord avec ce point de vue.


Des centaines de sacs de terre contaminée à travers la zone

 
Masahiro Imamura, le ministre japonais de la reconstruction, a récemment comparé à un marathon la reconquête des territoires contaminés par l’accident nucléaire à la centrale de Fukushima daï-ichi en mars 2011, en précisant que « la reconstruction en est au trentième kilomètre ». Cela a provoqué l’ire des personnes concernées et des élus locaux qui ne voient pas le bout du tunnel. Le gouverneur de la province a tenu à rappeler que certaines zones évacuées n’ont même pas franchi la ligne de départ (source).
Cet épisode montre le fossé existant entre la perception du gouvernement central, qui voudrait tourner rapidement la page, et la réalité sur place. Lire la suite
Le plus terrible, c'est que les habitants qui ne reviendront pas ne seront plus indemnisés, un scandale. Pour les papys pas de problème, mais faire revenir des enfants dans ces zones est criminel.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire