Translate

mercredi 25 février 2015

Oublis, mensonges, déformations etc. pour dissimuler une vérité difficile à supporter et que l'on finit toujours par connaître tôt ou tard

L’eau du toit du réacteur 2 – à 29,4 millions de Bq/m³ de Cs 134/137 – s’écoule dans le Pacifique depuis 4 ans


Toit du réacteur 2


Tepco a censuré que depuis 4 ans ces eaux extrêmement radioactives s’écoulent dans le Pacifique. Ils l’ont avoué le 24 février 2015.
Il s’agit des eaux qui s’écoulent dans l’évacuation située à côté des réacteurs 1 à 4. Le déversoir se trouve à l’extérieur du port de la centrale, ce qui signifie que ces eaux extrêmement radioactives ne sont même pas retenues dans celles du port.
Tepco savait que le niveau de radioactivité y explosait à chaque pluie depuis qu’ils y ont commencé des relevés en avril dernier mais ils n’en ont publié aucun résultat jusqu’à maintenant.
La radioactivité en strontium 90 n’est pas communiquée.
Selon Tepco, la principale source de contamination est l’eau de pluie qui stagne sur le toit du bâtiment du réacteur 2.
En particulier, sur la portion du toit située au-dessus d’une entrée, ils ont relevé 29 400 000 (29,4 millions de) Bq/m³ de césium 134/137. Ils ont aussi trouvé 52 000 000 (52 millions de) Bq/m³ de radioactivité β. Cependant, la radioactivité en strontium 90 n’est toujours pas publiée.
On ne sait pas pourquoi la radioactivité est aussi forte sur le toit du réacteur 2. En fait, la majeure partie du toit n’a pas été explorée en raison de sa radioactivité extrêmement forte.
NB. : vraisemblablement des retombées des explosions initiales des réacteurs.

Liens rapport Tepco



Aucun commentaire:

Publier un commentaire