Translate

dimanche 22 mars 2015

Surprise : très peu de combustible restant dans le réacteur 2

Univ. de Nagoya  : “Il reste très peu de combustible dans le réacteur 2″ / aucun état du sous-sol publié



 Résultats comparés des réacteurs 2 et 5



Le 20 mars 2015, l’Université de Nagoya déclare qu’ils ont VU que le combustible nucléaire restant dans le réacteur 2 est beaucoup moins abondant que dans le réacteur 5, ce qui prouve qu’une fusion a bien eu lieu dans le réacteur 2 aussi.
Avec le système de détection des muons et depuis le début du printemps, ils “balayent” les réacteurs 2 et 5, supposés contenir dans leur cœur du combustible en bon état.
Au final, ils confirment qu’il en reste beaucoup moins dans le réacteur 2 que dans le réacteur 5 mais ils ont besoin de faire d’autres analyses pour préciser les quantités exactes restantes dans le cœur des réacteurs.
Selon leur dernier compte-rendu publié en ce moment, il semble qu’il ne reste rien dans l’enceinte pressurisée au moins.
Ce rapport ne parle que de la situation au-dessus du sol bien qu’ils affirment possible d’installer le système de détection des muons en sous-sol pour en établir l’état.

Lien : le rapport de l'Université




Aucun commentaire:

Publier un commentaire